Transformation numérique de la production

L’usine du futur : quels changements concrets ?

Le principal effet de la transformation numérique sur notre économie a été de déplacer la valeur des produits vers les services. Une modification importante, qui oblige les entreprises à faire évoluer leur processus de production. D’une logique industrielle, elles doivent dorénavant adopter une politique de production basée sur la flexibilité et la coopération. Cette nouvelle démarche consiste donc à replacer le client au cœur de la stratégie. Quelles sont les clés pour bien réussir cette transition ? Comment en faire un atout ? Éléments de réponse.

Production et digital, la symbiose comme enjeu majeur

L’une des principales idées à dégager de la transformation numérique de la production est l’ambivalence de sa visée. Car cette transition est une stratégie défensive tout autant qu’offensive.

Ne pas digitaliser ses processus de production est un choix potentiellement dangereux pour la pérennité de l’entreprise . À l’inverse, saisir l’opportunité de cette transition peut s’avérer plus que rentable et constituer un avantage concurrentiel clair.

La digitalisation du processus de production touche toutes les fonctions de l’entreprise. Numérisez les outils et les missions des différents corps de métiers n’est plus suffisant pour se différencier. La vraie opportunité se trouve aujourd’hui dans la mise en réseau de tous les acteurs de l’entreprise, avec les données qu’ils détiennent.

La guerre de la donnée que nous pouvons observer dans le B2C est un phénomène que l’on retrouve également dans le B2B. La valeur d’un produit est aujourd’hui augmentée par celle des données qui l’entourent, car elles permettent de formaliser de nombreuses informations. Des moyens de mieux connaître ses partenaires pour mieux cerner leurs besoins, pour améliorer sa rentabilité.

Conséquences de cette digitalisation de la production

La transformation numérique des processus de production est une évolution gagnant-gagnant des relations de collaborations avec vos partenaires.

Ils profitent de produits sur-mesure conçu avec vous, et d’un service d’accompagnement performant pour les aider.

De votre côté, vous réduisez le time-to-market de vos solutions, et augmentez la part de service de votre activité, secteur où la valeur ajoutée est forte. Un exemple d’exploitation précise des données qui constitue un avantage direct.

Par ailleurs, l’automatisation de la programmation va constituer un réel bond en avant. Les décisions mécaniques peuvent être automatisées de sorte à agir au moment le plus opportun.

Rendre ces processus de production intelligents passe aussi par l’automatisation de l’évolution des machines. Le machine learning, faculté des machines à évoluer systématiquement, vous rendra toujours plus performant.

Un meilleur traitement des données va augmenter la pertinence et l’efficacité du jugement d’un utilisateur aux capacités ainsi multipliées. L’importance de l’humain et sa valeur pour l’entreprise vont donc également grimper.

Les entreprises ont clairement à gagner de cette augmentation des capacités humaines. Et si des solutions de digitalisation de l’industrie existent pour vous accompagner, c’est à vous d’initier le mouvement pour votre entreprise.

Le 25/11/2016.

Quels changements concrets sur les processus de production ?

Vos client changent, et sont maintenant mieux informés et plus volatiles. Des consommateurs experts avec qui il faut collaborer. Et pour capter leur ressenti, il est important de mettre en place un système de capteurs performant.

La valeur ajoutée se trouve maintenant dans l’échange, dans l’interaction. L’objet de l’interaction n’est plus central dans la création de valeur, ce qui est révolutionnaire pour une entreprise. Des solutions d’EDI existent pour faciliter les interactions dans votre entreprise, et constituent de vrais atouts.

Aussi, produire des grandes séries standardisées n’est plus la règle d’or. L’agilité et l’expérimentation constituent de nouvelles opportunités, avec la tendance de personnalisation de la production qui s’accentue.

À la manière des objets connectés, les outils de ces services tendent à le devenir également, pour développer et étendre leur utilité. Développer l’IoT par ces outils permet de ne plus les cantonner à une seule tâche, mais les faire converger ensemble autour d’un même objectif.

Aussi, c’est toute la démarche industrielle qui se trouve remodelée par le numérique. Pour répondre à ces nouvelles problématiques, la démarche itérative semble s’affirmer depuis quelques temps, comme nous le dit l’Usine Digitale.

Commercialiser des produits finis ne convient plus, vos clients et prospects attendent de vous des solutions « bac à sable » : des services neutres et moins élaborés co-constuits. Par la personnalisation et le service, par l’agilité et l’expérimentation, rendez leur expérience client unique !

livre blanc data driven
Franck Le Strat

Franck Le Strat

Corporate General Manager, isatech

Restons connectés

Nos derniers articles sur le sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>