Supply chain - avenir radieux pour les métiers de la logistique

Supply Chain : avenir radieux pour les métiers de la logistique

La logistique créé un changement d’organisation. La crainte : que des postes disparaissent au profit des automates et des robots. D’autres points négatifs sont régulièrement relevés comme les problèmes liés à l’autonomisation des voitures. Mais la logistique est aussi synonyme de nouveauté et de création d’emplois. Le secteur du transport et de la logistique a en effet connu une augmentation de 87 % par rapport à la même période en 2016.  Des emplois prêts à être occupés par les cadres logistique de demain.

Une demande grandissante pour les métiers de la logistique

« Les métiers de la logistique augmentent de manière forte, se multiplient, évoluent bien. De plus en plus d’entreprises s’intéressent au supply chain management car c’est un bon moyen de minimiser leurs coûts. »

Membres de l’association ALUR (Association Logistique Université Rennes 1), deux étudiants en Master 2 Gestion de Production, Logistique et Achats voient d’un œil optimiste l’avenir des métiers de la logistique. En effet, le supply chain management a pour objectif d’optimiser les outils et les méthodes d’approvisionnement.

L’objectif professionnel de ces étudiants ? Travailler dans la logistique et pourquoi pas devenir supply chain managers (responsables logistiques). Leur mission consisterait à veiller à ce que le transport des marchandises qu’ils supervisent se fasse dans les meilleures conditions possibles avec pour objectif numéro 1 de réduire les stocks, les délais et les coûts.

Comme l’explique le site Chef d’Entreprise, « bien gérer ses stocks permet à l’entreprise d’augmenter son chiffre d’affaires. »

Les stocks optimisés évitent :

– le sur-stockage, et donc les coûts de stockage fixes et variables et l’immobilisation des capitaux,

– les ruptures de stock, qui font perdre des ventes, ont un effet négatif sur le taux de service et détournent les acheteurs.

Une offre croissante de la part des métiers de la logistique

« Il y a 20 ans, les entreprises utilisaient du papier, aujourd’hui non, donc il y a moins de personnes pour un même poste. Il y a une robotisation de tout ce qui est entreposage et donc une disparition de postes au profit de robots. »

Mais la robotisation est vectrice d’emplois, et ce grâce aux nouvelles formations. « Il y a une recrudescence de postes dans le e-commerce car il y a une grande partie de logistique dans le e-commerce. »

Selon ces étudiants de M2, « il y a de plus en plus de postes » dans le secteur de la logistique. En effet, « la logistique est l’un des secteurs les plus recruteurs car beaucoup d’entreprises sont en recherche de personnel qualifié. » Les entreprises veulent réduire les coûts de l’optimisation des process et recrutent donc des profils de plus en plus qualifiés, « mieux perçus par les recruteurs. »

Les entreprises françaises sont à la recherche de responsables d’exploitation et de sites, d’acheteurs, d’ingénieurs méthodes / process pour optimiser les coûts et les flux, et de responsables de la supply chain. Le choix des postes à pourvoir est donc vaste, et les postes sont de plus en plus nombreux. « A l’avenir de l’automatisation et de la robotisation émaneront moins de management humain mais des métiers de plus en plus diversifiés. »

Le 04/01/2018.

Franck Le Strat

Franck Le Strat

Corporate General Manager, isatech

Restons connectés

Nos derniers articles sur le sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>